Les immeubles de Co-living : vers une nouvelle classe d’actifs immobiliers ?

La colocation existe depuis toujours, mais une tendance récente du marché est en train de prendre de l’ampleur. C’est le co-living. Elle correspond à des besoins nouveaux exprimés principalement par la génération des Millennials. Il semble que cette tendance soit durable. Elle pourrait faire naître une nouvelle classe d’actifs immobiliers. Certains investisseurs commencent à s’y intéresser de très près.

Les services comme le co-voiturage, ou la location longue durée se développent très rapidement. Les jeunes générations ne recherchent plus forcément à acheter une voiture ou un appartement. On passe progressivement du besoin de posséder au besoin de profiter.

A cette tendance de fonds, s’ajoute le fait que la proportion d’adultes entre 30 et 50 ans vivant seuls dans les grandes villes du monde occidental croit fortement.

Par ailleurs, les loyers continuent de grimper dans les centres-villes. Ils sont tout simplement devenus inabordables pour de nombreux jeunes salariés.

A eux seuls, ces trois phénomènes expliquent la très forte progression aux Etats-Unis et en Europe du co-living, cette nouvelle façon de vivre et d’habiter.

Des opérateurs comme MEDICI LIVING GROUP, OLLIE ou WELIVE et des architectes comme Grace KIM ont su développer des actifs immobiliers spécialement adaptés pour répondre à ces besoins.

Ces immeubles proposent des espaces individuels et privatifs, aux côtés d’espaces partagés comme les espaces de vie et les cuisines. Le plus souvent, ils offrent également toute une palette de services associés qui facilitent la vie des locataires ou favorisent le développement des liens sociaux.

Situés le plus souvent en centre-ville, ils permettent de se rendre à pieds ou à vélo sur son lieu de travail tout en limitant le montant de son loyer.

MEDICI compte développer 35 immeubles de ce type en Europe dans les 5 prochaines années.

Les investisseurs se montrent prêts à suivre : Les 3 actifs que le groupe a ouvert aux Etats-Unis – 2 à New-York, 1 à Chicago – sont occupés à plus de 96%.

Crédit Photo : WeLive/WeWork